Je veux agir

► Vers un meilleur accès aux services de santé en français

 

Que diriez-vous qu’on fasse en santé ce qu’on a réussi en éducation?

Incroyable ce qu’on peut accomplir quand on s’y met ensemble.

Voici différentes façons de relever le défi d’accès aux services en français en santé et en santé mentale. Tout commence par un simple geste, comme lire ce qui suit par exemple.

 

Argumentaire

Le premier outil requis pour sensibiliser et persuader l’autre.

On doit pouvoir communiquer pourquoi on souhaite que les choses changent et comment en présentant des points forts, logiques, raisonnables, non menaçants ainsi que des pistes d’action et des solutions qui ouvrent la porte à un dialogue.

  • En 2012, Alberta Health Services a adopté un cadre d’intervention avec plan d’action identifiant les francophones comme une population vulnérable et prioritaire nécessitant une programmation sur mesure en matière de gestion de maladies chroniques, de soins de santé primaires et communautaires. Plus que temps de voir à sa mise en oeuvre.
  • Puisque notre système de santé albertain prône une approche-santé axée sur les besoins du patient, à nous de saisir toutes les occasions de lui exprimer nos besoins et priorités santé.
  • La culture, y compris la langue, sont un des 12 déterminants de la santé reconnus universellement pour leur impact sur la santé et le bien-être;
  • En santé, une communication efficace est un élément critique permettant d’assurer la qualité et l’accessibilité des soins ainsi que la sécurité du patient.
  • La prestation de soins linguistiquement adaptés au patient diminue le risque d’erreur et améliore l’adhésion au traitement, la relation soignant – patient et l’état de santé. Résultats?
    • une population en meilleure santé
    • une utilisation plus judicieuse des ressources-santé
    • un système plus efficace
    • des coûts de santé moins élevés.

« Le système de santé de l’Alberta prône une approche-santé axée sur les besoins du patient. Le moins qu’on puisse faire comme francophone est d’exprimer son besoin d’être soigné en français. Le moins que les professionnels de la santé comme moi puissent faire, c’est de faire savoir aux patients qu’on parle français. Devant un besoin évident, le système de santé doit trouver des moyens d’y répondre. »

Dr Denis Vincent, Président
Conseil d’administration
Réseau santé albertain

Le Réseau santé albertain a préparé un court argumentaire bilingue pour sensibiliser les instances décisionnelles et les inciter à agir. Cliquez pour l’imprimer.

 

Ce que vous pouvez faire

  • Répondez maintenant aux sondages-santé, c’est facile, rapide et très utile. Vous nous fournissez ainsi des données fiables à partager avec les instances décisionnelles.
  • Au premier contact-santé, prenez l’habitude de demander si on parle français. Si oui, tant mieux. Si non, poursuivez en anglais tout bonnement; vous n’avez rien perdu à le demander.
  • Encouragez votre entourage à en faire autant. Plus difficile d’ignorer un besoin lorsque souvent exprimé à différentes personnes, à différents niveaux, dans différents établissements de santé.
  • Vous connaissez un professionnel de la santé qui parle français? Faites-le savoir autour de vous et au Réseau santé albertain également à info@reseausantealbertain.ca.
  • Si votre situation de travail s’y prête, affichez, distribuez ou diffusez un appel à l’action ou un outil d’information que vous pouvez télécharger dans la présente section.

 

Autres moyens d’action si vous avez le goût d’aller plus loin

  • Complétez le formulaire de rétroaction dans le site web de Alberta Health Services pour souligner l’importance d’être soigné en français pour vous, votre famille et/ou communauté. Encouragez votre entourage à faire de même. IMPORTANT : la population franco-albertaine ne figure pas parmi les groupes linguistiques en province ayant exprimé le besoin de services de santé dans leur langue.
  • Examinez le modèle d’engagement communautaire favorisé par les PCN pour comprendre leur structure, comment les choses se font, la façon de s’y intégrer pour mieux influencer la prise de décisions, ou d’établir un mécanisme annuel de consultation auprès de la population francophone dans la zone desservie. 

 

Ou devenez un champion

  • Réunissez un groupe de travail pour discuter de l’intérêt à se mobiliser derrière un projet accès-santé dans votre quartier ou communauté.
  • Devenez membre du conseil consultatif ou du conseil d’administration du PCN (Primary Care Network) de votre zone pour influer sur le processus décisionnel.
  • Participez à la consultation de votre PCN lors du renouvellement annuel de son plan d’affaires.
  • Organisez un déjeuner-causerie ou un pause-cause du midi avec des médecins de famille, le PCN ou les gestionnaires de la clinique de votre zone pour discuter des besoins de santé de la population francophone et des enjeux en matière d’accessibilité aux soins de santé primaires.
  • Envoyez un courriel à info@reseausantealbertain.ca témoignant de votre intérêt de contribuer aux travaux d’un comité ou groupe de travail, ex. santé mentale, santé des aînés, conseil d’administration du Réseau santé albertain.

 

Différents outils d’appui pour différentes actions
À vous de choisir

Encourager son entourage

Message promo courriel

Affichette

Télécharger Affichette PDF 13×19

Argumentaire

Télécharger Argumentaire PDF 8.5×11

Signaler sa capacité de parler français

Outil de comptoir 

QUOI-DE-NEUF_outil pliable

 

Commande d’outil de comptoir svp