Déjà des percées importantes!
Nouvelle campagne Soigner en français : bon pour la santé


Nouvelle campagne Soigner en francais

Percée gouvernementale — La ministre de la santé de l’Alberta par l’entremise de Marie Renaud, députée provinciale pour St. Albert, a transmis au lancement de la campagne un message d’appui qui ouvre la porte à une collaboration accrue avec le Réseau santé albertain et la population francophone.

 

« Le Gouvernement de l’Alberta apprécie ses relations avec la communauté francophone et cherche des occasions comme celle d’aujourd’hui pour collaborer et avoir un dialogue ouvert. Réunir les principaux partenaires de la prestation des services aux Albertains afin de partager des idées et discuter comment nous pouvons promouvoir et améliorer nos résultats peut mener à des solutions pour améliorer la qualité de vie de nombreux Albertains. »

 

Le Réseau santé albertain a aussitôt entrepris une démarche stratégique pour poursuivre le dialogue avec le ministère et d’autres représentants élus.

 

Mobilisation du leadership francophone — Dès le lancement, le Réseau santé albertain a mobilisé plus de 60 leaders communautaires à l’échelle provinciale autour de la nécessité d’agir individuellement et collectivement à trois niveaux :

 

  • population → démontrer son besoin en demandant des services de santé en français (demande active);
  • professionnels de la santé → répondre à ce besoin en signalant leur capacité de parler en français (offre active);
  • système de santé → adopter une programmation-santé sur mesure telle que recommandée dans son plan d’action de 2012 (gestion proactive).

 

En mobilisant le leadership franco-albertain, le Réseau transmet son appel à l’action dans les principaux canaux, chantiers et secteurs d’activité : l’éducation, la culture, l’économie, les aînés, les femmes, la jeunesse et les médias tant conventionnels que sociaux. Et à compter de maintenant, sa campagne déferle en vagues successives de publicité, de marketing direct, par courriel, dans le web et les médias sociaux pour inviter tout l’Alberta à relever ensemble le grand défi d’accès aux services de santé en français.

 

Percées stratégiques — Déjà le Réseau a obtenu des appuis stratégiques concrets. Parmi les premiers organismes à confirmer leur appui : la Fédération des aînés franco-albertains représentant 28 000 francophones de 50 ans et plus, un auditoire que le Réseau compte sensibiliser par la radio et autres moyens.

Autre appui important : Fédération des conseils scolaires de l’Alberta. C’est donc 4 conseils scolaires et 37 écoles de langue française en province qui ouvrent simultanément leur porte au Réseau, lui donnant ainsi accès à une population pour qui la santé est une priorité : 8 500 élèves et leurs familles!

Percée décisive dans les communautés culturelles aussi : le Réseau est invité à occuper une place de choix dans le cadre d’événements d’envergure afin de sensibiliser et de mobiliser les immigrants et les nouveaux arrivants, qui sont de plus en plus nombreux.

 

Le web au cœur de la stratégie du Réseau soignerenfrancais.ca En un clic, tout l’Alberta peut désormais se renseigner, s’outiller et faire le plein d’idées pour passer à l’action. Plus interactif que jamais, le nouveau site du Réseau invite quiconque à s’exprimer par voie de sondage, à promouvoir les bons coups-santé, à repérer un soignant, même à télécharger des outils d’appui— objet de signalisation, affiche, carte postale, argumentaire, y compris des stratégies pour influencer l’opinion publique et le système de santé en commençant par sa clinique locale. Allez-y, c’est bon pour la santé!