ENJEU SANTÉ
Soigner en français :
essentiel

Situation : besoins de santé pressants

Fait : il y a peu ou pas de services de santé en français en Alberta. Pourtant les besoins sont présents dans toutes les couches de la population franco-albertaine et surtout pressants chez la petite enfance, les aînés et les communautés culturelles.

Contrairement à d’autres technologies médicales, très peu ou pas d’investissement n’a été fait dans la langue française, bien qu’elle soit la technologie la plus indispensable pour soigner la population francophone. Les conséquences en termes d’accessibilité, de qualité, d’efficacité et de sécurité sont   lourdes :

  • hausse des tests et des erreurs de diagnostic;
  • incompréhension du diagnostic  ou traitement;
  • manque de suivi dans les traitements;
  • augmentation des coûts.

Les recherches démontrent que les barrières linguistiques sont à la base même des écarts souvent observés entre l’état de santé de la population majoritaire et celui de la population linguistique minoritaire.

« La langue a été décrite comme la technologie la plus indispensable à la médecine, soit le principal instrument pour assurer sa pratique. S’il ne s’agissait pas de la langue, le travail des médecins et des vétérinaires serait pratiquement identique. »

Sarah Bowen, B. A., M. Sc.

Barrières linguistiques dans l’accès aux soins de santé
Novembre 2001

 

Solution : tout le monde a un rôle à jouer

Le simple fait d’améliorer la communication entre patients et soignants peut réduire le temps de consultation et le recours aux services d’urgence, améliorer la qualité des soins et augmenter la satisfaction face aux soins prodigués.

 

Gouvernement

Comme l’a reconnu Alberta Health Services en 2012, la population francophone est un groupe vulnérable nécessitant une programmation sur mesure en matière de gestion de maladies chroniques, de soins de santé primaires et communautaires.

 

Professionnels

Il importe d’encourager les professionnels de la santé qui le peuvent à signaler leur capacité de parler français. Les avantages de soigner un patient dans sa langue maternelle sont bien documentés :

  • évaluation plus précise de l’état de santé;
  • risque d’erreur moins élevé;
  • meilleure compréhension;
  • meilleure adhésion au traitement.

 

Population

Parallèlement, les Franco-Albertains ont intérêt à exprimer leur besoin d’être soignés en français, surtout dans un système comme le nôtre en Alberta qui prône une approche-santé axée sur les besoins du patient.

 

Question ? Commentaire ?

info@reseausantealbertain.ca