Rapport annuel 2014-2015
Année de renouveau


Santé

L’année 2014-2015 s’est avérée une période de renouvèlement. L’appui financier reçu de Santé Canada par l’entremise de la Société santé en français a augmenté significativement. Cela nous a permis de déployer des efforts déterminants, entre autres, en ce qui touche le réseautage, l’amélioration de l’accès aux services de santé en français et l’engagement communautaire.

Au niveau de l’équipe, Pauline Légaré a été promue au rôle de directrice adjointe et a fourni, dans cette capacité accrue un soutien solide tant à la direction qu’aux cinq grands partenaires du Réseau santé albertain : la communauté, les professionnels de la santé, les établissements de santé, le monde de l’éducation et le gouvernement. De plus, nous avons établi de nouvelles collaborations avec des tierces parties, incluant des experts-conseils, pour mettre en œuvre de nouveaux projets de recherche et de mobilisation.

Télécharger Rapport PDF

En ce qui touche nos axes d’intervention, nous avons adopté les grandes orientations du cadre stratégique de la Société Santé en français. Ainsi, nous pouvons nous assurer une plus grande cohésion avec l’ensemble du mouvement et continuer à contribuer à l’avancement des services de santé en français dans les différents chantiers de travail.

 

FAITS SAILLANTS

►Réseautage stratégique

Calgary
Nous avons fourni un appui sous forme d’expertise et de conseils à la communauté de Calgary dans ses efforts pour mettre sur pied des services de soins primaires.

Navigateurs santé et projet de bénévoles
Nous poursuivons notre collaboration avec CANAVUA, l’organisme de bénévolat francophone qui offre un précieux service d’accompagnement à des rendez-vous de santé.

Rencontres gouvernementales
L’établissement et le maintien de liens stratégiques, entre autres, au sein du système de santé demeure une priorité pour le Réseau. Nous avons rencontré des hauts responsables de Alberta Health Services. Nous avons également discuté de dossiers clés avec des représentants du ministère de la Santé.

Immigration
Les communautés ethnoculturelles au sein de la population d’expression française sont une importante clientèle dans le domaine de la santé. Nos efforts de réseautage s’étendent donc aux organismes provinciaux à l’œuvre dans le dossier de l’immigration francophone.

►Accessibilité accrue aux services de santé en français

Groupe de santé mentale
Formé en 2013 pour assurer la mise en oeuvre du plan stratégique, ce groupe fait régulièrement le point sur le dossier de la santé mentale à la lumière d’appui financier reçu et de la capacité de ses membres à atteindre les objectifs fixés en la matière.

Premiers soins en santé mentale
Avec le concours de la Société santé en français, nous avons appuyé la formation de deux instructeurs de Premiers soins en santé mentale volet jeunesse, en plus de collaborer avec l’Association canadienne-française de l’Alberta à la prestation d’ateliers de formation.

Groupe de santé des aînés
Ce groupe qui réunit des intervenants clés de différents secteurs d’activité examine régulièrement la mise en œuvre des éléments du plan stratégique. Celui-ci a été élaboré avec la participation de plusieurs organismes communautaires de l’Alberta. Les rencontres régulières qui ont lieu au cours de l’année favorisent le partage et l’échange de savoir et de savoir faire entre les intervenants concernés.

Offre active
Dans l’optique de favoriser l’offre active de services de santé en français, nous avons mené une étude sur le fonctionnement des réseaux de médecins de familles (Primary Care Networks ou PCN). Celle-ci nous aidera à proposer des collaborations aux PCN qui souhaiteront accroître l’offre de soins de santé primaires aux francophones de l’Alberta.

Nous travaillons aussi à l’élaboration d’une campagne médiatique pour encourager les professionnels de la santé qui parlent français et offrent des soins de santé primaires à signaler leur capacité de soigner en français.

Demande active
La mobilisation communautaire en vue d’encourager la population à demander des services de santé en français constitue l’un de nos grands chantiers. Nous avons réalisé une consultation communautaire afin de bien cerner les défis d’accessibilité et de recueillir des idées à ce sujet. L’analyse de ces données nous fournira des pistes pour l’élaboration d’une campagne de mobilisation populaire visant à encourager la demande active en lien avec l’opération de sensibilisation auprès des professionnels de la santé visant à favoriser l’offre active de services en français.

►Appui aux ressources humaines

Centre de santé Saint-Thomas
Grâce à un appui financier de Santé Canada par l’entremise de la Société santé en français, le Réseau santé albertain aidera les prestataires de soins du Centre de santé Saint-Thomas, soit par le recrutement d’infirmières auxiliaires et de préposés aux soins formés dans les collèges membres du Consortium national de formation en santé, soit par l’augmentation des compétences langagières en français du personnel en place. Cette année nous avons mené une étude préliminaire pour identifier les ressources et initiatives existantes dans d’autres communautés francophones en contexte minoritaire du pays. Ces données guideront l’élaboration de stratégies efficaces d’appui au cours des deux prochaines années.

Développement de ressources médicales en milieu minoritaire
Le Réseau santé albertain prête un appui également à l’Association des facultés de médecines du Canada qui a reçu du financement directement de Santé Canada. Dans ce dossier, les efforts portent sur l’établissement de liens entre les communautés et les facultés de médecines pour créer stages et placer des stagiaires dans de nouveaux lieux de travail en milieu francophone minoritaire.

►Communautés engagées

Promotion de la santé
Le Réseau a délégué ce projet à la Fédération du sport francophone de l’Alberta. Cette dernière a établi des liens étroits avec les conseils scolaires francophones et Alberta Health Services pour mettre sur pied des comités École en santé. Le modèle École en santé étant inclusif, la communauté desservie par ces écoles est invitée à y participer.